« Quel remède à la double imposition en droits de succession avec les pays limitrophes ? La donation et/ou l’expatriation ? »

Date et heure

Le 18/09/2018 à 18:00
Durée : 2h30
Date limite d’inscription : 13/09/2018
Date limite de paiement : 14/09/2018

Lieu

Maison de l'Automobile
Boulevard de la Woluwe 46 à 1200 Woluwe St Lambert
http://maisondelautomobile.be - 02 / 778 64 00
Parking disponible en extérieur ou à l'intérieur
DATE LIMITE D'INSCRIPTION: le jeudi 13 septembre 2018 à 12H00.

Présence physique requise.

Prix

  • Membre : gratuit
  • Non membre : 50,00 €
  • Dîner prévu : OUI
  • Participation au repas : 50,00 €

Orateur

JORION Guy, Conseil Fiscal Expert comptable

Support écrit

Les membres ont accès à tous les supports. Les non-membres ont accès aux supports des conférences auxquelles ils ou elles ont assisté.
Connectez-vous pour y accéder.

En résumé

Après un bref rappel des principes de droit International Privé régissant les successions transfrontalières, l'orateur exposera à partir de cas pratiques des situations d'imposition multiple ou de non-imposition qui peuvent se produire avec certains pays limitrophes (en particulier l’Allemagne, le Royaume-Uni, le GDL, la France mais également avec l’Espagne, l’Italie et le Portugal), et qui mériteraient d’être analysés avant un changement de résidence du « de cujus » ou de ses héritiers. Ne fut-ce que pour éviter à ces derniers de lourds prélèvements fiscaux. Et lorsque le patrimoine à partager est composé en majorité de biens immobiliers, d’éviter des arbitrages douloureux et une aliénation d’une partie de ceux-ci dans la précipitation, pour payer les droits de succession dans chaque pays concerné.

Retour au listing

Ce site utilise des cookies

Nous utilisons des cookies pour assurer le bon fonctionnement du site. Vous pouvez consulter nos mentions légales et notre politique de confidentialité pour plus d'informations.